Anniversaires

Traducteur Google

French English German Italian Portuguese Russian Spanish

Qui est en ligne ?

Nous avons 136051 invités et aucun membre en ligne

Statistiques

OS
Linux d
PHP
5.3.27
MySQLi
5.1.49
Temps
19:12
Mise en cache
Désactivé
GZip
Désactivé
Visiteurs
238
Articles
76
Compteur d'affichages des articles
75782

Derniers inscrits

  • janou
  • arlette13
  • nath13
  • isabelle
  • EVELYNE BOYER
Boite à outils

Dans la nuit du 29 février 1960 (Rosh Hodesh Adar : premier jour du mois de
Adar, troisième jour du Ramadan et veille du Mardi gras), à 23 h 40 min 14 s, la terre
a tremblé au degré de 6,7 sur l'échelle de Richter au sud-ouest du Maroc. Agadir, ma
ville natale, fut ensevelie sous ses décombres.
Douze secondes ont suffi pour effacer une ville entière et anéantir ses habitants.
Agadir, la Miami de l'Afrique, havre de beauté et de repos, Agadir, la nouvelle ville née
en 1912 et construite avec enthousiasme et dynamisme par les pionniers français,
portugais, espagnols, italiens, britanniques, russes et autochtones marocains,
accourus pour y bâtir leur nid, Agadir, la ville où il faisait bon vivre,

orna

 

 

 

C'est l'heure d'avoir une pensée pour ceux qui nous ont quittés il y a 52 ans.

L'heure également de réconforter les proches qui leur ont survécu.

2010-02-28-00-20-24_agadir_cinquantenaire_pierre_tdt-abdallah_500

(1960 par Abdallah Aourik)

2010 n'a pas permis de rendre hommage aux sauveteurs, ce florilège de presse rappelle leur abnégation jusqu'à épuisement.

Qu'ils en soient ici infiniment remerciés.

Pour commémorer son cinquantenaire des artistes, Abdallah a recruté Chantal Tronquit (née Ballester), la fille du créateur du Robinson, la guinguette de l'oued Tildi. Venez nombreux à leur exposition (zoom en cliquant l'image) :

2012-02-29_agadir_expo-chantal-tronquit-ballester_abdallah-aourik_500

La veille du séisme, Willy était déjà sur la brèche, relatant dans le Petit Marocain du 1er Mars, une secousse produite à 11h45 la veille et répliquant plus fortement celle produite le 23 février.

Les jours qui ont suivi la catastrophe, il s'est dépensé sans compter pour donner avec un maximum de précisions l'évolution des recherches, les listes de  disparus,  de rescapés et les avis de recherches. Avec lui, on était très loin de la presse à sensations qui faisait rage par ailleurs, c'était notre journaliste, il connaissait toutes les familles, il a fait son métier meurtri comme l'exprime son dos vouté durant l'interview ci-dessous (cette photo est magnifique) :

1960-03_ban-agadir_interview-tv_willy-cappe_500

Ensuite Willy, après une longue enquête minutieuse,  a écrit un livre sobre, précis et documenté pour que nous gardions la mémoire de cette terrible épreuve.

Merci Willy, pour tout ce que tu as fait (en 2007, Willy nous a quitté).

 

48 ans, 12ème véritable anniversaire de la catastrophe. Peut-être le dernier dans le respect de nos disparus si la terre sanctuarisée pour 50 ans par le Roi Mohamed V tombe aux griffes des promoteurs immobiliers.

Le temps n'a pas fait son oeuvre, tout reste terriblement vivace : quelque soit notre communauté d'origine, c'est la valeur qui nous rapproche avec le plus de force.

1960-02-29_agadir_500